Tout petit déjà, Samuel Gemelus écrivait des scénarios. A l’occasion d’un stage à l’association Mille Visages, il découvre que le métier de ses rêves a pour nom « réalisateur » (voir son court-métrage “Enjeu de rue”). Ambitieux, il évoque sa passion, ses envies… et la difficulté quand on vient de banlieue de revendiquer d’autres sources d’inspiration.