Audrey Chenu, 34 ans, a grandi à Caen, en Normandie. Jeune-fille rebelle, en recherche d’indépendance, elle tombe dans la drogue et le trafic de stupéfiants. Après deux ans de prison, une expérience qui va lui inspirer un livre “Girl fight” (Presses de la Cité, 2013), elle va vite trouver sa voie, celle d’animatrice – Audrey organise des ateliers de slam et forme des jeunes à la boxe – puis de professeur des écoles. Un métier qu’elle exerce dans une école primaire de Bobigny (93). Pour Banlieues Créatives, elle relate son parcours et son combat contre toutes les formes de discrimination.